mercredi 20 juillet 2011

Poupée vaudou

"Je vous fais mal?
- (Aïe! La vache !) Pas du tout, je n'ai rien senti."
Je viens tout simplement de me prendre une aiguille dans le crâne au niveau de la tempe gauche.

Je suis assis sur une table de massage du cabinet de Mme Brenaudon. Il règne dans ce résidu une atmosphère toute à fait inquiétante. Une lumière diffuse s'évapore d'une lampe chinoise en papier plissé en forme de ballon de rugby. En hauteur, le luminaire s'étire du sol jusqu'au milieu du mur. Sur l'abat-jour, des hiéroglyphes bizarres me rappellent des tags de hooligans (au football). D'un diffuseur électrique bleu, s'échappe une fumée dont je ne perçois ni l'odeur, ni moins encore les effets qu'elle peut produire sur l'organisme.

Je suis maintenant à plat ventre, une culotte en guise d'unique protection. Au moins, Mme Brenaudon n'atteindra pas mes c......s. Cette pensée me rassure quelque peu.
Mme Brenaudon réfléchit... Je ne la vois pas directement. Toutefois, à travers un miroir incliné, posé au sol contre le mur, je l'aperçois qui soulève sa main brandissant l'aiguille qu'elle abat d'un seul coup en plein milieu de ma nuque.
"Ça va ?
- Impeccable..."

Mme Brenaudon n'en a pas encore terminé....
"Vous l'avais-je plantée là, la dernière fois ? demande-t-elle en appuyant sur le bord de ma fesse.
- Euhh... Non, je crois pas."
Je me demande si cela pourra améliorer ma libido... 
Aïe !!!
Mmme Brenaudon me débarrasse de tous mes sortilèges.

2 commentaires:

  1. Je croyais que t'étais un garçon sérieux ! :-)

    RépondreSupprimer
  2. @ saravati : mais le suis !!! n'en doutes ! ;-)

    RépondreSupprimer